Mode de garde : pourquoi choisir la crèche ?

Préoccupation majeure des parents qui travaillent, le choix du mode de garde s’avère souvent complexe. La crèche est très largement plébiscitée par les parents qui y voient de nombreux avantages, notamment la possibilité pour leur enfant de découvrir la vie en collectivité. Pour bien aborder votre réflexion sur le choix du mode de garde, il s’agit de trouver celui qui conviendra le mieux à la personnalité et au bon développement de votre enfant ainsi qu’à vos contraintes personnelles. 

auxilliaire-puericulture-métier-creche-liveli

Nounou ou crèche : vous hésitez entre les différents modes de garde petite enfance ? Quels sont les avantages de la crèche ? 

En France, l’offre de modes de garde est très diversifiée : il peut s’agir d’un mode de garde individuel (nounou, assistante maternelle…) ou collectif (crèche, halte garderie…). Pour orienter votre choix de mode de garde, vous devrez prendre en compte un ensemble de critères :

  • Le bien-être de votre enfant : quel mode de garde lui conviendra le mieux ?
  • Vos horaires de travail : planning fixe ou variable, déplacements fréquents, horaires classiques, larges, atypiques…
  • Votre temps de trajet quotidien
  • Votre budget
  • Vos choix éducatifs…

 

La crèche est réputée pour offrir un accueil de qualité qui participe au bon développement des enfants et prépare à la vie en collectivité tout en répondant aux contraintes des familles. Quels sont les avantages de la crèche ?

La crèche : un accueil adapté aux contraintes professionnelles des parents

 

La crèche propose différents types d’accueils adaptés aux besoins de chacun : l’accueil régulier de 1 à 5 jours par semaine selon un planning prévu à l’avance, l’accueil occasionnel ponctuel et prévu à l’avance et l’accueil d’urgence pour faire face à une défaillance imprévue du mode de garde habituel de l’enfant.

Certaines crèches, notamment la crèche privée, offrent des accueils spécifiques adaptées aux contraintes professionnelles de certains parents : les plannings variables peuvent être possibles pour les parents soumis à des horaires changeants, certaines structures proposent également un accueil sur des horaires élargis (dès 6h du matin et jusqu’à 22h par exemple) ou atypiques (la nuit, le weekend…).

Le mode de garde le moins coûteux

 

Le coût de la place en crèche est encadré par la CNAF. Tous les multi-accueils conventionnés par la CAF proposent la même tarification. Elle varie pour chaque famille en fonction du coefficient familial, qui tient compte notamment des revenus du ménage et des personnes à charge au sein du foyer. Pour estimer le prix de votre place en crèche, n’hésitez pas à consulter notre calculateur en ligne.

En outre, les parents définissent un planning d’accueil sur mesure par rapport à leur besoins et ne paient que les heures correspondant à ce planning et éventuellement les heures de dépassement ponctuel.

Enfin, le coût de la place en crèche inclus les repas, le lait, les couches ainsi que les produits de soin.

La sécurité en crèche

 

En crèche, tout est mis en place pour une sécurité optimale pour l’accueil de jeunes enfants et notamment éviter tout risques d’accidents. Dans ces structures dédiées à l’accueil des tout-petits, la sécurité est assurée par :

  • L’aménagement et l’hygiène de l’espace : l’infrastructure d’une crèche est adaptée pour les bébés et les plus grands,
  • Le choix des mobiliers et des jouets qui est réfléchi et qui répond aux normes de sécurité européennes et françaises.
  • La surveillance, assurée par des professionnels formés, et soutenue par des protocoles et des écrits, sur les moments clés de la journée (accueil, change/soin, administration de médicaments, surveillance du sommeil…)
 

Des locaux et des équipements adaptés

 

Le tout-petit a besoin de découvrir, manipuler, explorer. Il a besoin d’avoir la possibilité d’investir des espaces différents et nouveaux, des espaces qui seront renouvelés. Choisir la crèche, c’est choisir un mode de garde qui offre :

  • Un environnement spatial anticipé et correspondant aux besoins développementaux des enfants.
  • Un aménagement évolutif fonction de l’âge et des capacités de chacun
  • Des espaces distincts, qui répondent aux différents besoins fondamentaux du jeunes enfants (coin cocon, espace de jeux d’éveil construction, jeux symboliques, espaces moteurs…
 

Un personnel formé et diplômé de la petite enfance

 

En crèche, toute l’équipe est experte de la petite enfance : ce sont des alliés vers qui vous pourrez vous tourner pour toute interrogation.

  • La crèche offre au tout petit l’accompagnement d’une équipe complémentaire et pluridisciplinaire formée à la petite enfance : des éducateurs, auxiliaires de puériculture, psychomotriciens, psychologues, médecin, puériculteurs/puéricultrices, infirmiers constituent nos équipes. Leurs regards croisés sur le développement de chacun des enfants accueillis, permet d’adapter les pratiques au plus proche des besoins de chacun des enfants.
  • Le contact avec une équipe, permet à l’enfant de développer des relations selon ses affinités, en fonction des moments et des activités mises en place tout au long de la journée.
  • Des relations d’attachements multiples viennent élargir les premiers liens d’affection de la sphère familiale.
 

Au début de l’accueil, une période d’adaptation (aussi appelée familiarisation) est proposée aux familles.

Des propositions d’éveil adaptées

 

En crèche, les propositions mises à disposition des bébés et des plus grands sont nombreuses. Elles concernent de nombreux axes de développement : le cognitif, le langage, l’éveil sensoriel, le moteur, la motricité fine et le graphisme, l’espace et le temps :

  • Les activités visent à offrir et générer du plaisir chez l’enfant.
  • Des activités de patouille : semoule, terre, activités de transvasements…, jeux d’eau, arts plastiques… souvent salissantes et difficiles à mettre en place à la maison. Ces activités sont pourtant nécessaires au développement de l’enfant. Ce sont des activités sensorielles riches en ressentis, qui offrent également la conscience de la notion de temps et de durée : l’eau s’écoule d’un point A vers un point B en XX secondes.
  • Des espaces de jeux symboliques, où le bébé peut s’amuser à faire semblant, à reproduire des faits observés, et se les approprier en les mettant en scène : jeux de poupées, de marchande, établi de bricoleurs, mais encore jeux de voiture sur un plan de route, ou jeux de chevalier dans un château assiégé
  • La crèche offre le choix et la qualité des jeux.
 

Le respect du rythme de chacun

 

Accueil collectif, la crèche veille aussi au respect du rythme et des besoins de chaque enfant :

  • Le respect des rythmes primaires (sommeil, faim, stress…),
  • Le respect des rythmes développementaux de chacun (encouragements, adaptation des consignes afin qu’il n’y ait pas d’échec dans l’effort et le jeu). La journée à la crèche offre de nombreux rituels : qui permettent à chacun de se ressourcer, de souffler, et d’être en confiance.
 

La crèche : rencontres, interactions et premières amitiés

 

Avant l’âge des jeux sociaux, la crèche offre aux tout-petits la possibilité de :

  • Rencontrer d’autres bébés et enfants de leur âge
  • D’imiter des enfants de leur âge ou plus grands
  • D’interagir avec les autres, de développer leurs capacités de communication, et leur langage
  • Gérer leurs émotions, apprendre la frustration du partage, développer leur autonomie, encourager la responsabilisation…
  • La crèche offre également des règles de vie, différentes de celles connues à la maison. L’occasion de comprendre comment vivre en société et respecter un cadre.
 

3 raisons de choisir la crèche

 

Une étude récente menée par R. Gomajee et al., désigne le mode de garde en crèche comme étant le meilleur pour :

  • Préparer l’enfant à l’entrée en maternelle.
  • Meilleur sur le plan émotionnel (évaluation de l’empathie, du sens du partage, de l’attention et de la concentration)
  • Meilleur sur le plan relationnel et comportemental (interactions sociales de qualité, estime de soi, règles de vie et socialisation facilitée

Comprendre les différents types de crèches, leurs spécificités et avantages par rapport aux modes de garde individuels (assistante maternelle ou nourrice…) ?

En France, la crèche est le mode de garde préféré des parents : structure, locaux et matériel adaptés, accueil de qualité assuré par des professionnels formés et diplômés de la petite enfance, préparation à la vie en collectivité, contact permanent avec d’autres enfants, activités favorables au bon développement des tout-petits… Mais il n’est pas toujours facile d’obtenir sa place en crèche dans un contexte de pénurie où la demande excède largement l’offre de places. Comment mettre toutes les chances de votre coté pour décrocher votre place en crèche ? Comment s’y retrouver parmi les différents types de crèches ? On regroupe sous le terme « crèches » différents types de structures d’accueil collectif du jeune enfant : crèches parentales, crèches familiales, crèches municipales, crèches privées, micro-crèches… Que recouvrent ces différentes typologies ?

Quelle différence entre multi-accueil et micro-crèche ?

 

Le multi-accueil et la micro-crèche se différencient par leur capacité d’accueil. Alors que la micro-crèche accueille au maximum 10 enfants, on parle de multi-accueil pour les structures en capacité de recevoir au minimum 11 enfants. L’organisation de la vie de la crèche y est différente. En multi-accueil, les enfants sont en général regroupés en « section d’âge » alors qu’en micro-crèche, tous les âges se côtoient.

Souvent, on considère que la micro-crèche est mieux adaptée la première année, pour le tout-petit bébé jusqu’à un an environ. En effet, en micro-crèche les enfants peuvent profiter de la présence des autres enfants tout en étant dans un cadre plus cocooning, comme une petite famille. Le personnel de crèche peut observer et animer les activités auprès des plus grands qui sont plus autonomes, tout en restant à toute proximité des bébés et répondre à leurs besoins de rassurance plus importants à cet âge. 

Les enfants plus grands apprécient également cette organisation en présence d’autres enfants de tous âges, imitant les plus grands et aidant les plus petits. En revanche, la micro-crèche offre un espace plus cosy et donc moins de surface d’exploration et de découverte que le multi-accueil. En multi-accueil, les enfants apprécient d’évoluer au sein d’un groupe du même âge et de partager ensemble des activités conçues sur-mesure pour eux. 

L’aménagement de l’espace de la section est prévu sur mesure pour répondre à leurs besoins d’exploration et de découvertes, afin de soutenir le développement de leur capacités motrices, cognitives, psycho-affectives… Que ce soit en micro-crèche ou en multi accueil, les journées à la crèche sont rythmées de temps forts structurants qui participent au bien-être et à l’éveil de chaque enfant : accueil, repas, sieste, activités, sortie en extérieur…

A noter également : La réglementation régissant ces 2 types d’établissements d’accueil diffère notamment concernant les modalités tarifaires : alors que le multi-accueil pratique uniquement une tarification PSU (Prestation de service Unique, c’est à dire identique à la crèche municipale), une tarification libre est applicable dans les micro-crèches. En micro-crèche comme en multi-accueil, les familles bénéficient d’aides financières de la CAF.

La crèche privée ou crèche d’entreprise

 

Contrairement à ce que son nom peut laisser supposer, la crèche privée n’est pas réservée à certaines familles privilégiées. Il s’agit tout simplement d’une structure gérée par un prestataire privé spécialisé. En effet, la gestion d’une crèche requiert des compétences et connaissances pointues et très spécifiques pour offrir aux enfants et à leur famille un accueil de qualité (expertise pédagogique, maitrise des soins et protocoles de santé et de sécurité, connaissance des besoins spécifiques de l’enfant à chaque âge, etc… ). Les gestionnaires privés maîtrisent parfaitement ces différents aspects.

En France, le secteur de la crèche privée s’articule autour d’une multitude de petits gestionnaires et de quelques acteurs majeurs disposant d’un large réseau de plusieurs centaines de crèches partout en France et d’une expertise acquise au cours de nombreuses années d’expérience. Liveli est l’un des plus important réseau de crèche en France avec plus de 320 crèches en propre et 1200 crèches partenaires. On parle également de crèche d’entreprise car les crèches privées offrent la possibilité aux employeurs de réserver un ou plusieurs berceaux afin d’accompagner leurs salariés parents.

Les modalités d’accueil ainsi que les choix pédagogiques des gestionnaires de crèches sont détaillés dans le projet d’accueil des crèches, qui comprend le projet éducatif et le projet pédagogique.

En crèche privée, le personnel de crèche bénéficie du soutien des équipes pluridisciplinaires du siège : pôle pédagogique, équipes ressources humaines, pôle Qualité Hygiène Santé Sécurité, service communication, service clients, comptabilité et facturation… Ce soutien permet aux équipes de se décharger des lourdeurs administratives pour se concentrer sur leur coeur de métier : l’accueil et l’accompagnement des enfants.

La crèche municipale

 

Comme son nom l’indique, la crèche municipale est une structure d’accueil gérée par la municipalité, même si il est fréquent qu’une municipalité délègue la gestion de ses équipements d’accueil petite enfance à un prestataire privé spécialisé dans la gestion d’une structure d’accueil Petite Enfance.

L’inscription en crèche municipale se fait auprès de la Mairie et les attributions de places sont gérées par le service Petite enfance de la commune. Les demandes des familles étant souvent supérieures au nombre de places disponibles, mieux vaut faire sa demande bien en amont et ne pas se reposer uniquement sur cette option pour obtenir sa place en crèche. Pour sélectionner les bénéficiaires d’une place en crèche, la municipalité décide de critères d’attribution objectifs permettant de prioriser les demandes : par exemple le niveau de revenu du ménage, le fait d’avoir ou non d’autres enfants à charge…

A noter que dans certaines communes, la demande d’inscription doit se faire dès le 3ème mois de grossesse. Il est donc fortement conseillé d’anticiper au maximum ses démarches et de se renseigner bien en amont auprès du service Petite Enfance de votre commune pour connaître les modalités d’inscription en crèche.

La crèche parentale

 

La crèche parentale est une structure gérée par une association de parents. La différence avec les autres types de crèche est que les parents prennent part à la gestion de la structure aux côtés de l’équipe de crèche, composée de personnel petite enfance. Il participent par exemple aux tâches administratives ou à l’entretien des locaux.

La crèche familiale

 

La crèche familiale gère et encadre un réseau d’assistantes maternelles employées par la Mairie. Le temps d’accueil des enfants est partagé entre le domicile de l’assistante maternelle et la crèche familiale.

La halte garderie et le jardin d’enfants

 

La halte garderie propose un accueille à temps partiel qui peux être régulier ou ponctuel (par exemple, 2 demi- journées par semaine). Il s’ agit souvent d’un accueil complémentaire au mode d’accueil principal de l’enfant, dans le but de l’initier à la vie collectivité.

 

Le jardin d’enfants, à mi-chemin entre la crèche et l’école maternelle, accueille de faon régulière ou occasionnelle, à temps plein ou à temps partiel, les enfants âgés de 2 à 6 ans