Tarif crèche :
calculez le prix de votre place

Grâce à notre simulateur faites-vous une idée du coût d'une place en crèche. Dans nos structures, le tarif est identique à celui des crèches municipales !
Pour calculer le coût d’un accueil en crèche en journées complètes (9h), merci de saisir les informations ci-dessous.

Nombre d’enfant à charge

Combien coûte une place et comment faire le calcul ?  

Le tarif d’une place en crèche est encadré par la CAF et le barème est national : son prix dépend de vos revenus. Le montant d’une place en crèche peut varier entre 0,15€/h et 3,57 €/h : un mode de garde qui s’avère plutôt économique, surtout qu’en crèche, les repas, le lait et les couches sont compris dans le prix ! 

Si vous souhaitez calculer vous-même le tarif de votre place en crèche en taux horaire, il vous suffit de multiplier vos revenus nets avec votre taux d’effort (en fonction du nombre d’enfants à charge).  

Un tarif calculé en fonction des revenus du foyer

 

Le coût d’une place en crèche est progressif, il dépend avant tout des revenus nets du foyer. Pour faire votre calcul, vous devrez utiliser les revenus que vous aviez déclaré il y a 2 ans.  

Pour encadrer le prix de la place en crèche, la CAF a fixé des revenus plafond et plancher. Le revenu minimum est fixé à 711,62 €/ mois : si la famille gagne moins, elle l’utilise dans son calcul. Le revenu maximum est fixé à 5 800 € / mois et lorsque le foyer gagne plus, il utilise ce montant pour faire sa multiplication.  

Le nombre d’enfants à charge, pris en compte dans le prix de votre place

 

Le nombre d’enfants à votre charge permet également de déterminer le prix de votre place en crèche : on l’appelle le taux d’effort.  

  • Pour 1 enfant, cela représente 0,0615% 
  • Pour 2 enfants, cela représente 0,0512% 
  • Pour 3 enfants, cela représente 0,0410% 
  • Pour 4 enfants, cela représente 0,0307% 
 

Si dans la famille un enfant est bénéficiaire de l’AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé), le taux d’effort directement inférieur est appliqué.  

La crèche privée : au même tarif que la crèche municipale !

Pour réserver une place en crèche multi-accueil, il vous faut un réservataire : soit votre commune ou votre employeur.  En crèche privée, vous payez le même prix que dans une crèche municipale ! Le calcul du prix d’une place se base sur le modèle de la Prestation de Service Unique (PSU). Cette tarification est encadrée et règlementée par la CAF qui définit un barème national et verse, en contrepartie, une aide financière à la crèche. 

Ils participent au financement de votre place en crèche

La CAF

(grâce à l’aide financière versée directement à la crèche)

La commune

(ou votre employeur, dans le cas d’une crèche privée)

Les parents

(en fonction de leurs revenus et du nombre d’enfants qu’ils ont à charge)

La micro-crèche, un tarif différent  

Pour les micro-crèches, une tarification libre est appliquée. Vous percevez une allocation mensuelle de la CAF dans le cadre de la PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant) calculée selon vos ressources, l’âge, le nombre d’enfants accueillis et le nombre d’heures d’accueil de votre ou de vos enfants au cours du mois.  

Si votre enfant est gardé au moins 16 heures dans le mois, vous pouvez bénéficier du complément de libre choix du mode de garde versé par la Caf. Le montant de cette aide est calculé en fonction des revenus imposables de votre foyer et du nombre d’enfants à charge. Le site de la Caf précise les conditions d’attribution ainsi que le montant du complément du mode de garde.  

En règle générale, si votre entreprise réserve une place dans une micro-crèche pour vous, vous bénéficiez d’un tarif plus avantageux.

Place en crèche : quelles aides financières ?  

Que vous soyez accueilli en crèche multi-accueil ou en micro-crèche, la CAF participe au financement de votre mode de garde : en versant directement une allocation à votre crèche ou bien à vous.  

Lorsque vous êtes accueilli en micro-crèche, vous pouvez en effet bénéficier du Complément de Libre Choix du Mode de Garde de la CAF : une allocation calculée en fonction de vos revenus.  

En plus des aides financières de la CAF, la crèche ouvre droit à un crédit d’impôt. Jusqu’à 50 % des dépenses liées à la crèche sont remboursées aux familles : de quoi réduire à nouveau le coût de votre place en crèche !